Logo
Icône recherche
Contact close

Contactez nous !

1, rue Jacques Brel

44 800 Saint Herblain

02 40 85 00 00

Un projet immobilier aux avant-postes de l’innovation énergétique

Le magazine d’EDF Collectivités pose trois questions à Guillaume Lelong, chef de projet innovation et transition énergétique à la direction commerce Ouest d’EDF au sujet du projet de réhabilitation de « La Marseillaise » mené par GALEO.

À Nantes, le groupe EDF est partenaire d’un projet de réhabilitation innovant. En quoi consiste-t-il?

Le promoteur Galeo reconvertit un bâtiment tertiaire de 1927 – La Marseillaise – en un centre d’hébergement social destiné aux jeunes actifs. 39 logements et plusieurs espaces collectifs seront livrés début 2019. Le Groupe, qui accompagne Galeo, a proposé d’expérimenter l’autoconsommation collective dans le cadre de ce projet. Sa mise en œuvre a été facilitée par l’homologation obtenue dans le cadre du programme SMILE*. Concrètement, des panneaux solaires vont être installés sur le toit et leur production alimentera la résidence, ainsi que deux autres bâtiments dans le même quartier.

Quel est le but poursuivi par le groupe EDF ?

Avec cette expérimentation, nous souhaitons étudier la pertinence technique et économique de l’autoconsommation collective en vue de l’étendre à d’autres projets de réhabilitation. Nous allons d’ailleurs suivre pendant dix-huit mois les performances du bâtiment réhabilité. Un autre enjeu pour EDF et ses filiales est d’établir une nouvelle référence en matière de performance énergétique, pour un bâtiment équipé en « tout électrique ».

En quoi La Marseillaise sera-t-il un bâtiment « smart » ?

Il sera équipé de capteurs mesurant les consommations et fournissant également des indications de confort, comme la température dans les logements. Grâce à ces données, il sera possible de piloter les systèmes techniques (production d’eau chaude, chauffage), d’assurer le suivi de la performance énergétique et d’aider les habitants à maîtriser leur facture. Cette intelligence sera aussi essentielle pour gérer l’autoconsommation collective et maximiser la part de l’électricité autoconsommée par les résidents.

* Lancé en Bretagne et dans les Pays-de-la-Loire, SMILE vise à déployer un grand réseau électrique intelligent d’ici à 2020

string(0) ""

Retour à tous les articles