Logo
Icône recherche
Contact close

Contactez nous !

1, rue Jacques Brel

44 800 Saint Herblain

02 40 85 00 00

OH GALEO ! Une newsletter deux fois par an pour en savoir plus sur notre actu

La dernière édition de "Oh GALEO" notre newsletter est disponible !

download iconTéléchargez OH GALEO n°7

Pour télécharger la plaquette du programme, merci de renseigner votre adresse mail





Téléchargez

OH L'EDITO !

PROMOTEUR : Un Chef d’Orchestre qui applique les partitions écrites par les collectivités

Dans leur grande majorité, l’ensemble des acteurs de l’Immobilier et de la Construction est dans l’action avec une FORTE VOLONTÉ de participer, chacun à ses niveaux, aux grands enjeux d’aujourd’hui et de  demain.
Bas CO2, Low Energy, Résilience et Transition Energétique ne sont que les bons moyens pour y parvenir.
Vouloir «repenser les modes de pensées», nous y oeuvrons tous les jours : c’est devenu notre quotidien tant les marges de manoeuvre sont serrées, voire inexistantes avec les paramètres actuels.
Nous sommes déjà très engagés sur ce chemin, même s’il reste beaucoup à faire, nous en sommes
conscients. Encore faut-il que le chemin existe !

LA CLÉ ne réside pas dans la volonté ou non des acteurs, mais dans le pouvoir décisionnel de FAIRE.
S’entend répondre tout simplement aux besoins et attentes des citoyens et des entreprises en matière de
logements, d’espaces de travail (tertiaires, mais aussi usines, relocaliser où ? locaux d’activités…
etc), d’espaces où consommer…
Les chiffres sont là, nous sommes déjà en très forte PENURIE dans tous ces domaines.
C’est LA question à laquelle nous avons le devoir de répondre (et pas par moins ou zéro).
LA CLÉ décisionnelle appartient au pouvoir du POLITIQUE :
C’est lui qui choisit d’agir ou non et ne plus vouloir construire est une des réponses…
C’est lui qui pose lois, règlements, divers, plans locaux et autres chartes, au final les curseurs… qui impose  le cadre.

Les acteurs doivent suivre et s’adapter en permanence, «quoi qu’il en coûte», avec les résultats et chiffres  connus (cf baisse importante des Permis de Construire et du nombre de programmes, des mises en chantier reportées au mieux, voire annulées car impossibles à réaliser financièrement).
Au mieux, les opérations sortent, avec des prix qui s’envolent. Les «plus riches» paient pour les «moins riches», les classes moyennes sortent de nos villes : la gentrification s’impose !
Alors quand nous entendons qu’il faut «secouer» nos professions, cela ne fera jamais de mal, mais
l’enjeu n’est pas là.

Nous les acteurs ne sommes absolument pas dans le construire plus à tout cran !
Nous disons seulement qu’il faut répondre aux besoins de nos citoyens et des entreprises : c’est
pragmatique et non dogmatique.
Les instances professionnelles de tous bords ne disent pas autres choses, tentent d’expliquer
pourquoi nous sommes déjà dans le mur et pourquoi le pire est à venir si rien ne bouge.

Au niveau Métropolitain, la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) et le Club Immobilier Nantes Atlantique (CINA) ont créé le Comité des Acteurs du Logement (CODAL), en vue de proposer et de porter des réponses à toutes ces questions ô combien vitales, auprès des décideurs politiques.
L’Ordre des Architectes, la Fédération Française du Bâtiment 44 (FFB 44), l’Union Sociale de
l’Habitat Pays de la Loire (USH), les banques du territoire ont rejoint très vite le comité, chacun avec
sa culture, mais avec les mêmes attentes.

Nous devons tous ensemble, acteurs, citoyens, entreprises, agir et faire de la «pédagogie» auprès du politique, non pour faire plaisir aux professionnels qui en voudraient toujours plus (!), mais tout  simplement pour répondre aux besoins humains.

Il s’agit là d’un vrai enjeu d’avenir pour notre société.

Alain RAGUIDEAU
Dirigeant